Gérard LARGUIER, Correspondances, 2014.

L'exposition "GUERRE ET MÉMOIRE – UN REGARD NEUF SUR UN SIÈCLE DE MÉMOIRE" présente dix toiles de Gérard Larguier, Collection Andra
- Au bout des crayons, la guerre
- Une guerre mondiale
- Fins de conflit
- De la cavalerie à l'aviation
- Scènes de l'arrière
- Destructions massives
- La guerre des tranchées
- Correspondances
- Le gisant (2 toiles)

Disciple de l'affichiste nancéien Paul Colin, le peintre Gérard Larguier est l'actuel résident du Bateau-Lavoir à Paris, dont Picasso et Modigliani furent certains des locataires les plus illustres. Il travaille également depuis son atelier situé dans l'ancien presbytère de Bonnet, en Meuse, où il réside depuis 40 ans. Artisan de la matière et du relief, il a exposé ses oeuvres dans le monde entier et pour les institutions les plus prestigieuses. L’Histoire et la notion de mémoire sont des thématiques importantes de son travail : dans les 750 portraits de « Chronique du XXème siècle », dans « Twins », dans « Guerre et paix » ou « Autodafés », compositions faites de collages, de déchirures et de brûlures. Pour « Un regard neuf sur un siècle de mémoire », il a réalisé huit nouvelles oeuvres, formées de ses observations, de ses recherches et de son rapport personnel et familial à la Première Guerre Mondiale. « Je me considère comme un témoin du XXème siècle, explique Gérard Larguier. Dans ce cas, on ne peut éviter le thème de la guerre. Mais parler de la guerre, c'est aussi parler de la paix, ou de la montée des extrêmes. Dans tous les cas, je pense que l'artiste doit être au service de la société ».

« Un regard neuf sur un siècle de mémoire » initié par le Conseil général de la Meuse pour le centenaire de la 1ère guerre mondiale. L’Andra s’est inscrit dans ce projet en demandant à Gérard Larguier de créer des toiles ».